Divers

France Info Martinique 1 : Le Docteur Serge Chalons humaniste très impliqué en Martinique et dans le monde, est décédé

il y a 1 semaine, par NorCol

Pédiatre, humaniste et activiste de la Martinique, le Docteur Serge Chalons, 71 ans, a passé sa vie à soigner les enfants de la Caraïbe avec une attention particulière pour les enfants d’Haïti. L’une de ses dernières luttes a été de demander les réparations pour la pollution du chlordécone.

Caroline Popovic • Publié le 12 mai 2024 à 08h59, mis à jour le 12 mai 2024 à 11h45

À la Martinique, le docteur Serge Chalons était souvent interpellé par les mamans qui le croisaient et qui voulaient le remercier d’avoir aidé ses enfants.

"Regardez Docteur comment il est aujourd’hui. C’est grâce à toi."

Il était connu partout dans la Caraïbe. Serge Chalons a aidé beaucoup d’enfants dans le besoin qui ne pouvaient pas être soignés chez eux.

"Immense perte pour tous ceux qui l’ont connu et qui l’ont tant aimé"

Tous les pédiatres de la région avaient son numéro.

En tant que responsable du réseau périnatal en Martinique, il avait un immense réseau de spécialistes qu’il appelait pour aider des petits venants de Sainte Lucie, la Dominique, Haïti ou ailleurs.

Jacqui Bird, pédiatre de Sainte-Lucie et collaboratrice de longue date du Docteur Chalons se souvient "d’un grand homme" et de "l’immense perte pour tous ceux qui l’ont connu et qui l’ont tant aimé."

Ancien président du Comité Devoir de mémoire, Serge Chalons militait aux côtés des écrivains, des historiens et des activistes à la réhabilitation de l’histoire de l’esclavage.

Christian Jean-Etienne, l’actuel président du Comité Devoir de mémoire évoque "un homme de combat, engagé, profondément humaniste et passionné par l’Être humain. Il laisse un grand vide."

Il a réalisé de nombreuses interventions au sein de la délégation Martinique de lutte contre l’empoisonnement au Chlordécone et sur l’impact de cette molécule sur la santé des Martiniquais et les répercussions sur les générations futures.

Le syndicaliste militant, Philippe Pierre-Charles, décrit le "refus tenace de toutes les oppressions coloniales, capitaliste, impérialiste, patriarcales, soif de découvrir, curiosité pour l’autre et la grande humilité" de son ami Serge Chalons.

Le docteur Chalons était dans une réflexion constante autour de l’amélioration de la santé pour tous. Devenu Médecin nutritionniste et praticien en médecine énergétique, il a voulu offrir à ses patients la capacité à se soigner par la nutrition et les thérapies douces.

Le docteur Serge Chalons (décédé (le 11 mai à Fort-de-France), laisse quelques mots dans un message partagé avec ses proches : "Toute vie a ses limites improbables."