Europe

Le Monde.fr : En Angleterre, les jeunes médecins lancent une grève inédite de six jours pour obtenir de meilleurs salaires

3 janvier, par infosecusanté

Le Monde.fr : En Angleterre, les jeunes médecins lancent une grève inédite de six jours pour obtenir de meilleurs salaires

Ce nouveau mouvement survient au moment où le système de santé public britannique, le NHS, connaît une hémorragie de médecins. Les internes (« junior doctors »), qui réclament des augmentations, sont près de 70 000 dans la région britannique.

Le Monde avec AFP

Publié le 03/01/2024

Une grève d’une longueur inédite au sein du système de santé public britannique. Les junior doctors, médecins au statut proche de celui des internes en France, vont cesser de travailler en Angleterre pendant six jours, à partir de mercredi 3 janvier, pour réclamer des augmentations.

Après trois jours de grève avant Noël et de nombreux autres débrayages ces derniers mois, les jeunes médecins durcissent leur mobilisation après les fêtes de fin d’année, faute d’accord trouvé avec le gouvernement face à la crise provoquée par l’inflation. Le mouvement des junior doctors, qui sont près de 70 000 en Angleterre, débutera à 7 heures, heure locale (8 heures à Paris) mercredi matin et prendra fin mardi 9 janvier à la même heure.

Cette nouvelle grève de six jours survient au moment où le système de santé public britannique, le NHS, connaît une hémorragie de médecins et peine à résorber les gigantesques listes d’attente pour les patients. Il a été marqué ces derniers mois par une série de grèves historiques de diverses catégories de son personnel, dont les infirmières, pour la première fois.

Le NHS s’est inquiété des conséquences de ce mouvement en pleine période hivernale, expliquant que la « quasi-totalité des soins de routine seront perturbés » avec une priorité donnée aux soins d’urgence.

Une baisse des salaires de près d’un quart depuis 2008
Ce mois de janvier pourrait être « l’un des pires débuts d’années que le NHS a connus », a averti dans un communiqué Stephen Powis, directeur médical de NHS England, qui a appelé les malades à ne pas renoncer aux soins pour autant. « Cette action aura non seulement un impact énorme sur les soins planifiés, mais elle s’ajoute à une série de pressions saisonnières telles que le Covid-19, la grippe et les absences du personnel pour cause de maladie, qui affectent la manière dont les patients sont pris en charge dans les hôpitaux », a-t-il ajouté.

Un junior doctor gagne environ 32 000 livres sterling (37 000 euros) lors de sa première année d’exercice, relève le gouvernement. Selon le syndicat British Medical Association (BMA), qui compte dans ses rangs 46 000 jeunes médecins, leurs salaires ont baissé de près d’un quart depuis 2008 en prenant en compte l’inflation.

Le gouvernement a négocié pendant cinq semaines à l’automne pour tenter de débloquer la situation avant la période tendue de l’hiver. Il leur a proposé une hausse de salaire de 3 % au début de décembre, en plus de celle de 8,8 % en moyenne déjà accordée cet été.

Des milliers de rendez-vous annulés
Cependant, pour le syndicat BMA, « le gouvernement ne s’est pas montré capable de présenter une offre crédible sur les salaires » : sa proposition n’enrayerait pas, selon lui, la baisse de pouvoir d’achat. Les représentants du comité des jeunes médecins du syndicat, Robert Laurenson et Vivek Trivedi, ont regretté mercredi avoir attendu pendant toute la période des fêtes « l’offre finale » promise par la ministre de la santé, sans rien recevoir.

« Nous sommes prêts à avoir de nouvelles discussions, mais la première chose à faire est de mettre fin à cette grève », a répondu mardi un porte-parole de Downing Street, en notant que 88 000 rendez-vous médicaux ont été annulés lors des trois journées de grève en décembre. A cette période, le premier ministre britannique, Rishi Sunak, avait qualifié de « très décevante » la poursuite du mouvement, accusant ces médecins d’allonger encore les listes d’attente pour les patients.

Une catégorie de médecins expérimentés, les consultants, a obtenu récemment une augmentation allant de 6 % à 19,6 %, sur laquelle les membres du syndicat BMA doivent encore s’exprimer par un vote.

Le Monde avec AFP